L’histoire du CRR de Paris

 

Un peu d’histoire

Quartier de la Place de l'Europe

Derrière la gare Saint-Lazare, le pont de la place de l'Europe permet de contempler l'activité du tout nouveau chemin de fer construit en 1832 dont Monet nous a laissé une représentation. La place constitue le centre du quartier de l'Europe construit à la même époque. Les rues de ce quartier reprennent le nom des grandes villes européennes. À l’ouest, la rue de Rome connaît une singulière concentration de luthiers, d'archetiers et de fabricants d'instruments de musique. Ils se sont installés ici après 1911, lorsque le Conservatoire national de Musique et de Danse s'est implanté au 14 de la rue de Madrid.

Installé dès sa création en 1795 en l’Hôtel des menus plaisirs du Roy et dirigé alors par Sarette, le Conservatoire de musique s'installe en 1911 sous la direction de Fauré dans l’ancienne école Jésuitique Saint-Ignace au 14, rue de Madrid. Les luthiers et les commerces de partitions et d'instruments à vents s'installent alors dans le quartier devenant ainsi un lieu musical très prisé.

Dès l'installation du Conservatoire (CNSMDP) à la Villette en 1990, la Ville de Paris se porte acquéreur des locaux de la rue de Madrid pour y regrouper les classes du Conservatoire National de Région créé en 1978 et dirigé de 1987 à 2005 par l’organiste et pianiste Jacques Taddei.

D'avril 1994 à septembre 1996, le cabinet d'architectes Dubosc et Landowski dirige la restauration et la réhabilistation du bâtiment en conservant intactes la façade classée, la salle Fauré et la “salle du trac” où les élèves se chauffent avant les examens, concours et auditions.

Le 4 février 1997, le Maire de Paris inaugure les nouveaux locaux en présence de Madame Jacques Chirac et de Monsieur Marcel Landowski.

Depuis septembre 2005 le Conservatoire National de Région, devenu en 2007 Conservatoire à Rayonnement Régional, est dirigé par Xavier Delette. En septembre 2008 s’ouvre une nouvelle étape importante de son histoire puisqu’une partie de son activité, en partenariat avec le CRR de Boulogne-Billancourt et les Universités de Paris III - Censier et Paris IV – Sorbonne, reçoit du Ministère de la Culture le titre de Pôle Supérieur d’Enseignement Artistique. Cette reconnaissance donne l’habilitation à délivrer le DNSPM, le DNSPC ou le DNSPD (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien, Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien, Diplôme National Supérieur Professionnel de Danseur) et place l’établissement dans la dimension européenne de l’enseignement supérieur artistique.


Surface du bâtiment : 5 500 m2

50 salles de cours et studios de travail


Salles publiques

  1. Auditorium Marcel Landowski : 400 places

  2. Salle Olivier Alain (salle d'orgue facteur Grenzing) : 100 places

  3. Salle Gabriel Fauré : 80 places

  4. Salle Mstislav Rostropovitch (salle de choeur avec orgue) : 50 places


De nombreuses salles ont été inaugurées en hommage à des musiciens amis du Conservatoire

  1. Salle Robert et Gaby Casadesus

  2. Salle Claude Delvincourt

  3. Salle Pierre Sancan

  4. Salle George Prêtre

  5. Salle Jean-Pierre Rampal

  6. Salle Lilli Laskine

  7. Salle André Navarra

  8. Cabine son : Studio 16 pistes numériques

Console d'enregistrement 24 entrées avec automation et mémoires

Ecoute JBL 4412 amplification 2X200 W

Banc de montage numérique sur cassette DAT

Magnétophone master DAT avec codage SMPTE

Liaison de la régie avec les salles publiques


Studios de danse des Abbesses

La Mairie de Paris a fait construire sur la Butte Montmartre le Théâtre des Abbesses et le département danse du Conservatoire Supérieur de Paris-CRR dans un même complexe architectural.

L'architecte belge Charles Vandenhove a été en charge du projet auquel six plasticiens ont participé : Robert Barry, Jean-Charles Blais, Loïc Le Groumellec, Patrick Corillon, Olivier Debré et Daniel Buren.

Le 14 novembre 1996, Madame Macé de Lépinay, alors adjointe au Maire de Paris chargé des Affaires Culturelles, a inauguré les Studios de danse des Abbesses.


Surface du bâtiment : 2 300 m2

  1. 4 studios de danse de 150 m2 : studio Serge Lifar, studio Martha Graham, studio Vasclav Nijinski, studio George Balanchine

  2. 1 salle de cours

  3. 1 salle d'étude

  4. 1 médiathèque

  5. 1 cafétaria

  6. 2 bureaux d'administration


Les Halles : Ecole supérieure d’art dramatique (ESAD) et Bibliothèque centrale des conservatoires de la Ville de Paris (BCCVP)

Le Forum des Halles et les équipements publics

En 1969, le marché des Halles, créé au XIIe s., mis en scène par Zola dans Le Ventre de Paris, quitte Paris pour Rungis. La démolition des pavillons Baltard inaugure un grand chantier qui débute par une profonde excavation destinée à des constructions souterraines : gare de RER, commerces et équipements publics. Les travaux souterrains s’achèvent avec la construction de la partie ouest, due à l’architecte Paul Chemetov. C’est cette partie, inaugurée en 1985 qui recèle les équipements publics du Forum.

Equipement public 12 place Carrée, niveau – 3 du Forum

Le 12 place Carrée fut, de 1985 à 2006, l’adresse d’une association qui gérait un certain nombre d’activités liées aux conservatoires municipaux, dont l’école d’art dramatique et la bibliothèque. Les 1 500 m2 sont à présent dévolus à ces 2 seuls pôles, inclus dans le Conservatoire à rayonnement régional.


Bibliothèque centrale

Ouverte en février 1988, cette bibliothèque possède actuellement 50 000 documents en musique imprimée, tous genres musicaux (la musique classique est toutefois majoritaire) et typologies de partitions confondus. Ses points forts : la musique de chambre, la musique vocale, les ouvrages théoriques, le matériel d’orchestre. Autre point fort qui réunit toutes les formes musicales : la musique contemporaine. Les livres sont des usuels (répertoires instrumentaux, dictionnaires, encyclopédies, dont les différents « Grove » et la « MGG »…)

Le prêt est réservé aux élèves et professeurs des 18 conservatoires municipaux et du Conservatoire à rayonnement régional, et aux professeurs de musique des écoles de la Ville. La consultation sur place est pour tout public.


Ecole Supérieure d’Art dramatique (ESAD)

Depuis janvier 2007, l’ESAD constitue le Département d’Art dramatique du CRR de Paris.

Elle propose trois années d’études avec un programme d’entraînement aux techniques de l’acteur et un enseignement ouvert sur tous les courants esthétiques du théâtre actuel. L’école favorise la création, en donnant une priorité à la réalisation de projets artistiques à l’initiative des élèves ou de metteurs en scène invités.

14 rue de Madrid

© : D.R.


© : Michel Baron / www.musimem.com


© : Michel Baron / www.musimem.com


© : Michel Baron / www.musimem.com

© : Philippe DIVERSY


© : Philippe DIVERSY


Quartier des Abbesses

© : Philippe Diversy


Forum des Halles

© : D.R.
 
Conservatoire
à rayonnement régional
de Parishttp://crr.paris.fr